Hasankeyf en sursis

L’ancienne cité d’Hasankeyf se trouve sur les rives du Tigre, dans le nord du Kurdistan, non loin de la frontière syrienne. Avec ses grottes néolithiques, ses ruines romaines et ses monuments médiévaux, Hasankeyf est condamnée à disparaître à jamais sous un lac artificiel de 300 kilomètres carrés, en raison de la construction controversée du barrage d'Ilisu, orchestrée par les autorités turques. Entre 25.000 et 78.000 personnes vivant dans le district d’Hasankeyf de la province de Batman en Turquie seront forcées à se déplacer. La grande majorité de ces personnes sont kurdes. Les habitants d’Hasankeyf ignorent quand exactement les eaux envahiront leur ville. Certains disent qu'elle pourrait être inondée en mai 2016, d'autres affirment que le projet ne sera achevé que vers 2019. En mars 2016, la construction du barrage était achevée à 90%.